Après la dénonciation de Janvier Yahouèdéou : la réponse du berger à la bergère de la mouvance

Le député André Okounlola-Biaou, président du groupe parlementaire « République et unité nationale », a aussitôt réagi hier mardi après la déclaration de son collègue de l’opposition, Janvier Yahouèdéou, au sujet de l’affaire ICC-Services et consorts, où ce dernier a dénoncé la soustraction frauduleuse de 8 milliards de francs CFA des avoirs des responsables bloqués dans les banques primaires, au détriment des épargnants.

 

A travers une déclaration faite à la tribune officielle, André Okounlola-Biaou, président du groupe parlementaire « République et unité nationale », a dit « au nom de l’article 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, l’honorable Janvier Yahouèdéou a fait une déclaration qui ne se rapporte ni à un incident ni à un fait personnel. L’honorable, notre collègue s’est versé dans des accusations sans fondement par rapport à des dossiers se trouvant dans les mains de la justice. Cette déclaration qualifiée déjà d’errement par le président de l’Assemblée nationale est regrettable pour un début de mandature que notre groupe souhaite être une mandature de paix et de cohésion.

 

Un non –événement selon Okounlola

 

A cet effet, il a demandé au président de l’Assemblée nationale, d’inviter les honorables députés, à la retenu et au respect des dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. En effet, prévient-il, cet acte est une véritable provocation à laquelle notre groupe ne se laissera pas entrainer. En conséquence, nous remercions nos collègues pour avoir fait preuve de discipline et de retenu au moment de cette déclaration sans fondement. « Nous considérons que cette déclaration de notre collègue est un non-événement et demandons au président de l’Assemblée nationale de la retirer purement et simplement du procès-verbal de la séance de ce jour. Monsieur le président, nous profitons de cette occasion pour réitérer l’entière disponibilité de notre groupe à faire régner au sein de notre institution, une ambitieuse conviviale, de paix, de sérénité et de cohésion dont a besoin le peuple béninois, surtout à la veille des différentes échéances électorales qui s’annoncent », a conclu André Okounlola-Biaou.

Wabi MIGAN

 

Hué par une foule en délire : Moukaram Océni essuie la honte à Porto-Novo

Messages des Présidents des Parlements amis : Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de la Côte-d’Ivoire.

Mairie de Cotonou : le conseiller Hubert Balley donne la preuve que la commune est bien gérée

Pour les services rendus au peuple :Houngbédji rend un hommage mérité à Rosine Soglo

Allégorie de la télécommande :Me Adrien Houngbédji répond à Yayi

Débat d’orientation budgétaire : Risques d’absence de vrais débats pour une nouvelle fois

Constitution des commissions permanentes : Trois sièges pour l’opposition, deux pour la mouvance

Le président Soglo sur Zone Franche : « Nous avons fait nos preuves dans Cotonou, nous gagnerons les élections »

Investiture du Président de l’Assemblée nationale : Adrien Houngbédji installé dans ses fonctions ce jour

Communales ou municipales 2015 : les formations en lice prennent connaissance des spécimens uniques

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

134392 visites sur le site

Offres d'emploi

En images