Suite à l’élection de Me Adrien Houngbédji au perchoir :La jeunesse PRD d’Adjarra remercie les partis et alliances de partis de l’opposition

Les jeunes du Parti du renouveau démocratique (PRD) de la commune d’Adjarra, ont joint l’utile à l’agréable pour remercier les partis et alliances de partis qui ont soutenu et porté Me Adrien Houngbédji, à la tête du Parlement, dans la nuit du 19 au 20 mai 2015. A travers une déclaration de remerciement et de gratitude faite hier mercredi à la Place publique de Hounvè, dans la commune d’Adjarra, ils ont donné un satisfecit à toute la classe politique de l’opposition pour avoir sauvé la démocratie béninoise.

 

 

Janvier Hounvio, porte-parole de l’ensemble des associations des jeunes PRD d’Adjarra, est revenu sur l’élection du président de l’Assemblée nationale et des autres membres du bureau. A son avis, c’est d’abord le peuple béninois qui a dicté sa volonté de voir l’alternance s’opérer à la tête de notre pays et de nos institutions en refusant de donner au président de la République, la cinquantaine de députés qu’il voulait pour réviser la constitution, en dépit des nombreuses listes qu’il a présentées.

Le porte-parole des jeunes PRD a invité le député Edmond Zinsou à être le porteur du message destiné à la coalition des partis de l’opposition progressiste, véritable machine de la construction du Bénin. A cet effet, ils ont fait une mention spéciale au professeur Mathurin Coffi Nago, qui a conduit toutes les opérations, aussi, la déterminante sortie de l’honorable Issa Salifou Saley, le lundi 18 mai 2015, sans oublier le soutien indéfectible des responsables de l’Alliance Soleil, notamment le président Sacca Lafia.

 

Respecter le choix du peuple

« Chers jeunes, c’est avec beaucoup de plaisir que je reçois au nom du président de l’Assemblée nationale, votre déclaration. Compte rendu fidèle lui sera fait. Il en sera de même pour les acteurs de cette victoire. Le peuple béninois veut le respect de sa constitution. Le peuple béninois veut l’alternance apaisée au sommet de l’Etat. Ils l’ont clairement exprimé à travers le vote du 26 avril 2015 », a dit le député Edmond Zinsou.

Concernant le respect de la volonté du peuple, le député a été concis. C’est en cela qu’il a rappelé l’urgence de respecter le choix du peuple à travers l’élection du bureau de l’Assemblée nationale, premier pas de l’alternance que désire notre peuple. C’est ce que les forces épris de paix et de justice ont fait le mardi 19 mai 2015. Il a ensuite demandé au peuple, d’aller plus loin pour conquérir le pouvoir d’Etat, le 28 février 2016, et voir un président de la République autre que Boni Yayi le 7 avril 2016.

Wabi MIGAN

Accélérer le processus d’amélioration de l’état nutritionnel des femmes et des enfants : Les autorités politico-administratives exhortées à l’action

Journées de l’étudiant planificateur et statisticien édition 2015 : La contribution au développement durable au cœur des préoccupations

Inondations à Cotonou : Le président Abdoulaye Bio Tchané vole au secours des sinistrés d’Agla

Accusée d’avoir morcelé et vendu le domaine Gnanladjo dans le 4ème arrondissement : La municipalité de Cotonou réagit et rétablit la vérité

Affaires ICC-Services et consorts : Janvier Yahouédéhou confirme le vol des 8 milliards des épargnants

Constitution des groupes parlementaires : Rencontre de vérité ce jour pour la constitution des groupes

Rejet de quatre lois votées à la 6è législature : Les députés invités à revoir leur copie

Route de la paix 2015 en Afrique-Bénin : Falilou Akadiri reçoit le flambeau de la paix

Renforcement de capacités à l’ANPE : les conseillers en emploi harmonisent leurs pratiques

1ère rencontres hospitalières intermédiaires du RESHAOC : l’hôpital africain face au défi du numérique

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

130705 visites sur le site

Offres d'emploi

En images