Attentes insoutenables des usagers au trésor public : Koutché clarifie l’arrêt temporaire du paiement automatique

 

Depuis février 2015, les opérateurs économiques et autres usagers du trésor public  ont d’énormes difficultés pour bénéficier de leurs titres. En marge de la 40e réunion annuelle de la Banque islamique  de développement (BID), au cours de laquelle, il a signé des accords de financement de plus de 153 milliards de FCFA, l’argentier national, explique et rassure sur la tension jugée passagère de la trésorerie.

Matini MARCOS

Komi Koutché, ministre de l’Economie, des finances et des programmes de dénationalisation a marqué de sa présence la 40e réunion annuelle de la Banque islamique de développement qui s’est tenue du 9 au 11 juin 2015 à Maputo. C’est depuis la capitale du Mozambique que les usagers du trésor public, qui se font du mauvais sang, devant l’attente insoutenable du payement de leurs titres, au trésor public, ont eu droit à quelques explications. En effet, dans les explications de  l’argentier national, il ressort que la nouvelle réforme introduite au trésor public a rencontré des situations conjoncturelles non prévues, mais temporaires. La nouvelle réforme, qui a fonctionné jusqu’en février 2015, limitait les contacts personnels entre les usagers et les agents afin de limiter les dessous de table. Ainsi, l’usager dépose son titre et le suivit se fait par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication.  Le payement des titres se fait de façon automatique, suivant la chronologie  de la rentrée des titres au trésor, sans que vous soyez obligé de faire preuve de « générosité ». Contrairement dans le passé, où il faut attendre des mois avant de se faire payer, le payement s’est fait jusqu’en février 2015, de façon automatique suivant la chronologie de la rentrée des titres au trésor. En se référant aux normes internationales reconnues du Fonds monétaire international (FMI)  Komi Koutché, affirme que le trésor ne traine pas d’arriérés. Toutefois, face aux situations conjoncturelles que traverse la trésorerie depuis février 2015, il rassure que la réforme continue et que les attentes  des opérateurs ayant des affaires avec l’Etat béninois sont en passe d’être comblées. Il est certain que l’attente ne sera plus longue.

 

Moisson de Maputo

Il convient de noter par ailleurs, qu’en marge de la 40eme réunion annuelle du groupe islamique de développement, le ministre Komi Koutché a signé quatre accords de financement avec la Société islamique internationale pour le financement du commerce: - Un accord-cadre de coopération sur les trois prochaines années, pour un montant total de 150 millions de dollars soit 90 milliards de FCFA environ, en vue du financement de plusieurs projets de développement économique et social; - Un accord de financement des intrants agricoles pour la campagne agricole 2015-2016 pour un montant global de 30 millions de dollars soit 18 milliards de FCFA environ. Avec la Banque islamique de développement (BID) :- Un accord de financement d’un montant total de 20 millions de dollars soit 12 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Projet d'aménagement et de valorisation des périmètres irrigués villageois (PAVPIV). Avec le Fonds saoudien de développement (FSD) :- Un accord de prêt pour le financement  additionnel du projet de protection de la côte à l'Est de la ville de Cotonou pour 6 millions de dollars soit 3,6 milliards de FCFA environ. En outre, il y a l'approbation le dimanche 07 juin 2015, par le Conseil d'Administration de la BID, d'un accord de financement de 50 millions de dollars soit 30 milliards de FCFA au profit du Programme intégré d'appui à la microfinance au Bénin, dont la première phase est  d'un montant de 7,5 milliards de FCFA. Au total, le Bénin obtient  153,6 milliards de FCFA.

 

Gestion des finances publiques le Bénin dispose d’un système qui présente encore des faiblesses

L’économie planifiée peut-elle faire des miracles ?

Signature d’accords de prêt entre la BOAD et le Bénin : e financement de la centrale thermique de Maria Gléta bouclé

Certification de la LNB à la WLA : la DG Honorine Attikpa et son personnel prennent de nouveaux engagements

Crise énergétique au Bénin : Mohammed Paul Tossa propose la porte de sortie

Réunion plénière sur la Conférence de Dubaï à Cotonou : Komi Koutché rassure les investisseurs sur la stabilité du Bénin

PMU/ Jackpot du vendredi 23 janvier 2015 : un comptable enlève la cagnotte de 10.283.550 FCFA

62ème journée mSignature de conventions de financement au ministère de l’économie : L’AFD et l’UE au chevet de la SBEE

Cérémonie d’échanges de vœux et messe d’action de grâce à la LNB : Honorine Attikpa et son personnel prennent de nouveaux engagements pour 2015

Budget du ministère des affaires étrangères : plus de 31,5 milliards au service de la diplomatie béninoise en 2015

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

134392 visites sur le site

Offres d'emploi

En images