Assemblée nationale : Adrien Houngbédji veut « préparer la transition démocratique » de 2016

Me Adrien Houngbédji a été investi dans ses nouvelles fonctions  de deuxième personnalité de l’Etat, hier lundi, sur l’esplanade de l’Assemblée nationale. Ce fut une  occasion pour le président du Parlement béninois, d’annoncer  son intention de« préparer la transition démocratique » en 2016, en présence des anciens présidents de l’Assemblée nationale, des autorités politiques et diplomatiques, des officiers supérieurs du Haut commandement militaire, des têtes couronnées, chefs de culte, notables de la ville de Porto-Novo.

 

 

Me Adrien Houngbédji a indiqué  qu’il entend préparer la  transition en douceur. « Mais dans le court terme, notre principal défi est politique : il s’agit pour nous, de contribuer à l’instauration, d’une transition douce, qui permettra au Bénin de passer sans coup férir, mais sans heurts, d’un régime à un autre le 6 avril prochain dans la plus pure des traditions démocratiques ».

 « A tous mes collègues, de quelque bord qu’ils soient, je veux donner l’assurance de mon impartialité et de ma détermination à œuvrer pour l’expression de toutes les opinions, convaincu que chacun usera de sa liberté dans le respect de celle des autres. Je serai le Président de tous : sur mes lèvres, il ne s’agira pas d’une simple formule. Les circonstances ne me laissent pas d’autres choix que d’être effectivement le Président de tous : je l’ai dit.  Comment pourrions-nous en effet oublier que deux semaines auparavant, le débat politique était dans la rue. Comment pourrions-nous oublier que l’insurrection couvait jusqu’à nos portes, et que notre pays était à deux doigts de basculer dans la violence. Comment pourrions-nous oublier ? », a-t-il déclaré.

 

Les défis sont nombreux

 

Le nouveau Président de l’Assemblée nationale est revenu sur sa décision de  réformer le système partisan en limitant le nombre de partis qui sont passés à 200. « Ce que je veux dire ici avec force, c’est qu’il faut condamner les méthodes qui dénaturent la démocratie. Je veux proclamer ici l’impérieuse nécessité d’une réforme approfondie de notre système partisan. Aboutir à un nombre très réduit de partis politiques au lieu des 200 actuellement dénombrés. Les construire autour d’un projet de société. Instaurer en leur sein des règles efficaces d’alternance. Assurer un financement public conséquent de leurs activités assorti d’un contrôle non moins public. Interdire la transhumance. Le tout pour permettre aux partis d’être de vrais socles qui jouent efficacement leur rôle dans l’animation de la vie politique et dans la conquête du pouvoir d’Etat. Sans une réforme d’envergure, le risque est grand de voir notre classe politique disparaître progressivement et à jamais. (…) Il sera certainement utile de procéder à une réécriture de notre règlement intérieur et de notre règlement financier. Et donc, de procéder sans retard, à l’étude du rapport du Comité de réforme juridique et institutionnel interne à l’Assemblée nationale… », a souhaité le Président Adrien Houngbédji.

Le président du comité d’organisation, le  premier questeur, Valentin Aditi Houdé, a adressé un message de remerciement au président de l’Assemblée nationale, pour la confiance et l’honneur qu’il a placé en lui. Tout le comité, ajoute-t-il, se joint à moi, pour vous dire notre vive sollicitation. Le  premier questeur a déclaré que le lundi 15 juin 2015, sera gravé dans les marbres du Parlement et se réjouit du nouveau rapport de force qui s’est établi au niveau du pouvoir législatif.

Wabi MIGAN

Nouvelle équipe gouvernementale de Boni Yayi : Un mauvais départ pour Lionel Zinsou ?

Communales et municipales du 28 juin prochain à Grand-Popo : La tête de liste UN à Agoué en situation d’inéligibilité

Communales ou municipales et locales : la campagne électorale prend fin le vendredi prochain

Grogne des étudiants : Paralysie à nouveau de l’université dès jeudi

Remaniement ministériel : Un gouvernement de 28 membres, dont 7 femmes

Elections communales, municipales et locales : Candide Azannaï décline ses priorités pour la mairie de Cotonou

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Présidentielle 2016 : Golou déjà en campagne selon Jeune Afrique

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

426883 visites sur le site

Offres d'emploi

En images