Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

 

Le député Candide Azannaï, qui a porté l’opposition à la victoire dans la seizième circonscription électorale lors des législatives dernières, est candidat à la municipalité de Cotonou. Doit-on craindre que les mêmes causes produisent les mêmes effets ?

 

 

Dans le cadre des élections communales ou municipales et locales prochaines, l’Alliance Renaissance du Bénin- Réveil patriotique (RB-RP) se trouve, à quelques différences près, dans la même posture que les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) à l’occasion des législatives du 26 avril 2015. Fatalement, seule contre tous. Tels des prédateurs, nombre de formations politiques ont jeté leur dévolu sur la municipalité de Cotonou et entendent l’arracher des mains des Soglo qui, visiblement, apparaissent comme l’ennemi commun à abattre.

Parmi les candidatures, un nom retient l’attention : Candide Azannaï. L’homme politique qui aura été le plus en vue pendant la campagne électorale des législatives 2015, et qui aura permis à l’Union fait la nation (UN) de rafler 3 sièges sur les 5 que compte la seizième circonscription électorale, est dans la dynamique d’enchaîner les exploits. En effet, fort de la prouesse réalisée aux législatives, et comptant sur sa côte de popularité qui est actuellement au beau fixe, Candide Azannaï s’est lancé dans la course pour les élections de proximité avec la ferme conviction, certainement, d’obtenir un score du même ordre que celui du précédent scrutin.

 

Beaucoup d’interrogations subsistent

Mais, l’ancien militant de la RB et ancien député des FCBE, ne doit pas perdre de vue la différence de taille existant entre les législatives et les communales. Les enjeux et les circonscriptions électorales n’étant pas les mêmes, les populations accueilleront-elles la candidature de Candide Azannaï aux communales à la manière des législatives ? Quelles sont les chances réelles du candidat tête de liste de l’UN dans la 9ème circonscription électorale de Cotonou ?

D’abord, il faut souligner que Candide Azannaï a eu le vent en poupe au cours des législatives parce que son discours contre Boni Yayi dont la gouvernance est suffisamment décriée, a été largement apprécié des populations. Il paraissait à leurs yeux comme le « courageux » qui osait encore « défier » le président de la République. De fait, son discours de campagne pour ces communales sera axé sur d’autres sujets. Déjà, sur ses affiches placardées dans la ville, on peut noter un intéressement pour les questions des inondations et de l’assainissement. « Non au 3CI, passons au CP (Cotonou propre) », « Non aux scandales domaniaux », « Non à l’insalubrité », peut-on lire sur ses affiches.

 

 

Inévitablement, Candide Azannaï sera donc amené à défendre ses idées sur ces questions qui préoccupent les populations. Que leur proposera-t-il comme solutions à ces problèmes récurrents pour les convaincre ? En dehors de ces sujets, quelles sont les priorités du candidat Azannaï pour faire du 9ème arrondissement en particulier et de Cotonou en général, une ville où les populations connaîtront un mieux-vivre ? Les neuf jours restants de la campagne nous édifieront.

Ensuite, les populations ne manqueront pas d’interroger Candide Azannaï sur les raisons profondes de sa candidature, lui qui s’est déjà fait réélire à l’Assemblée nationale. Envisagerait-il de régler quelque vieux compte avec les Soglo et la RB ? Cette question, à bien y voir, lui sera adressée tout le long de la campagne d’autant que les populations de Cotonou sont des témoins fiables de l’histoire d’amour entre Candide Azannaï et la RB, ainsi que de la lune de fiel qui s’en est suivie. 

 

Allier expérience politique et sagesse

 

C’est dire que l’inconstance politique de Candide Azannaï constitue un point qui risque, en l’espèce, de jouer en sa défaveur. Ancien membre de la RB qui dirige depuis douze ans la mairie de Cotonou, il a également cheminé avec les FCBE sous la bannière de laquelle il a rejoint le parlement en 2011. Et candidat aujourd’hui sur la liste de l’UN, il devra justifier ces agissements devant des populations qui seront assez exigeantes dans leur choix.

En tout état de cause, Candide Azannaï dispose des atouts pour réussir la bataille des communales. Néanmoins, il lui faudra allier expérience politique et sagesse pour rééditer l’exploit des législatives. Grâce à lui, l’UN, pour la première fois, pourrait conquérir la mairie de Cotonou. Qui sait !

Prince AKOGOU    

Nouvelle équipe gouvernementale de Boni Yayi : Un mauvais départ pour Lionel Zinsou ?

Communales et municipales du 28 juin prochain à Grand-Popo : La tête de liste UN à Agoué en situation d’inéligibilité

Communales ou municipales et locales : la campagne électorale prend fin le vendredi prochain

Grogne des étudiants : Paralysie à nouveau de l’université dès jeudi

Remaniement ministériel : Un gouvernement de 28 membres, dont 7 femmes

Elections communales, municipales et locales : Candide Azannaï décline ses priorités pour la mairie de Cotonou

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Présidentielle 2016 : Golou déjà en campagne selon Jeune Afrique

Assemblée nationale : Adrien Houngbédji veut « préparer la transition démocratique » de 2016

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

426526 visites sur le site

Offres d'emploi

En images