25ème Journée de l’enfant africain : CeRADIS-ONG et Expertise France plaident pour l’opérationnalisation du Fonds spécial en faveur des OEV

La célébration de la Journée de l’enfant africain ne doit pas occulter la situation des orphelins et enfants vulnérables (OEV). C’est le motif de la conférence de presse de CeRADIS-ONG et de ses partenaires, le mardi 16 juin, à Cotonou.

« A quand la création du Fonds spécial au profit des orphelins et enfants vulnérables (OEV) ? », s’est interrogé et offusqué Nourou Adjibadé, directeur exécutif du Centre de réflexions et d’actions, pour le développement intégré et la solidarité (CeRADIS-ONG), le mardi 16 juin, à Cotonou, en la célébration de la Journée de l’enfant africain. Ce fonds, a-t-il rappelé, est prévu par l’alinéa 4 de l’article 8 de la loi n°2005-31 du 10 avril 2006 portant prévention, prise en charge et contrôle du VIH/Sida en République du Bénin qui dispose que « Les enfants mineurs des personnes décédées des suites du Sida bénéficient d’une assistance médicale et d’un secours psychosocial de la part de la communauté, de l’Etat et de ses structures déconcentrées et décentralisées. A cet effet, il est créé un fonds spécial de lutte et d’assistance en matière de Sida ».

Ce texte étant conçu sous forme d’une loi organique et vu que près d’une décennie après, ce fonds spécial peine à devenir une réalité, Nourou Adjibadé, dont l’ONG a été accompagnée par Expertise France dans cette sortie médiatique, a appelé à rompre avec la léthargie. « On ne peut plus attendre le décret d’application de la loi », a-t-il déclaré. Car, s’est-il justifié, il y a urgence et la problématique de la création de ce fonds spécial de lutte et d’assistance en matière de Sida est devenue cruciale et mérite, désormais, des réponses concrètes.

 Les conséquences de l’absence du Fonds sur la PTME 

Son baromètre d’appréciation de cette urgence, les insuffisances de la prise en charge pédiatrique et les dysfonctionnements de l’application du protocole de la Prévention de la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant.

En ce qui concerne le premier point, le directeur exécutif de CeRADIS-ONG dénonce l’indisponibilité des résultats de la PCR en dépit de la relance des activités du Laboratoire national de référence. A l’hôpital de zone de Mênontin, a-t-il cité, à titre illustratif, depuis décembre 2014, les résultats de la PCR ne sont toujours pas disponibles. Conséquence, on ignore le statut sérologique de l’enfant à naître, donc on prend du temps avant de le mettre sous antirétroviraux, s’il était positif. Autre impair dans cette prise en charge pédiatrique, l’existence du Fonds aurait permis à régler sur certains sites, la nonchalance qu’ils s’adonnent au suivi des enfants infectés qui se révèle long et dont le coût est onéreux et très peu rentable.

Pour ce qui est de la PTME, l’opérationnalisation, depuis bientôt 10 ans, du Fonds, aurait aidé à renforcer les supervisions au niveau des zones sanitaires, à accentuer le suivi clinique et biologique des gestantes séropositives, à empêcher le paiement des frais de dépistage et de décompte des cellules CD4. La mise en œuvre du Fonds aurait déjà contribué à alléger les procédures d’acquisition des intrants sur le budget national, comme l’ont souligné les recommandations de la session de l’année 2012 du Comité national de lutte contre le Sida (CNLS). L’existence du Fonds aurait également favorisé l’intégration des données de la PTME dans le système de routine actuel de collectes des informations.

Ainsi, le thème de la 25ème édition de la Journée de l’enfant africain : « Accélérons nos efforts pour éliminer les mariages des enfants en Afrique » aurait eu tout son sens aux OEV, qui présentement, n’ont de tête qu’à mieux se porter.

Vadim QUIRIN

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Elections communales et municipales du dimanche prochain : Cotonou vote RB-RP

Fin de campagne électorale : Les FCBE de Porto-Novo aux abonnés absents

Ministère de l’Environnement : Théophile Worou imprime ses marques

Campagne électorale à Cotonou le 12è arrondissement séduit par le projet de ville de Léhady Soglo

En tournée dans les 5 arrondissements de Porto-Novo :Adrien Houngbédji appelle les militants pour un carton plein

Les agents en service au Parlement sans salaire depuis trois trimestres : le gouvernement indexé pour non-respect de ses engagements

En prélude à l’opération « campus mort » : Les étudiants empêchent les examens de la FADESP

Déclaration de biens : L’ANLC invite les députés à se conformer

Prise de service au ministère de la Famille : Honorine Attikpa pour des innovations

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

426527 visites sur le site

Offres d'emploi

En images