Remaniement ministériel : Un gouvernement de 28 membres, dont 7 femmes

C’est à 16 heures 09 minutes que le secrétaire général du gouvernement, Alassani Tigri a envoyé hier au Palais des gouvernements à Porto-Novo, le courrier la liste des membres du nouveau gouvernement de Boni Yayi, avant de prendre le départ à 16 heures 22 minutes. On retient comme premier-ministre, chargé du développement économique, de l’évaluation des politiques publiques Lionel Zinsou.

11Lionel Zinsou : Premier Ministre, chargé du Développement
Normalien, diplômé de Sciences Po et de la LSE, ancien Professeur d’économie à l’Ecole Nationale d’Administration au Bénin, Lionel Zinsou est né à Paris, d’un père médecin et d’une mère infirmière des hôpitaux de Paris. Agé de 61 ans, l’homme est franco-béninois, père de trois enfants, directeur général depuis 2009 de PAI Partners, le plus important fond d’investissement français. Cet ancien Conseiller du Premier Ministre Laurent Fabius est un financier hors pair qui a aussi été associé Gérant de la banque d’affaires Rothschild. Particulièrement engagé pour l’émergence économique de l’Afrique, Lionel Zinsou est le chantre de l’afro-optimisme. Neveux de Emile Derlin Zinsou ancien parlementaire, ministre et président du Dahomey en 1969, l’homme profitera davantage des expériences de ce doyen de la vie politique béninoise pour relever les défis qui s’imposent désormais à lui dans sa nouvelle fonction. Avec son entrée au gouvernement et au poste de Premier Ministre, Yayi Boni renforce sa troupe qui le conduit certainement à la fin de son dernier mandat présidentiel.

5Placide Azandé
Diplômé des Etudes supérieures spécialisées de droit et d’économie bancaire et de la spécialité en Comptabilité et Economie d’Entreprise Paris, Placide Azandé est financier de carrière. Né le 10 Mars 1951 à Cotonou (64 ans). De la société Team Suppliance Dumberque de Paris en 1979 au poste de Directeur Général en 2006 de la société Afrique Finance, un cabinet de consultants en finance, comptabilité, banque etc, il a été professeur chargé des cours d’économie bancaire, et d’économie monétaire à l’Université d’Abomey -Calavi), à l’Insja, à l’Institut National d’Economie (Ineam) ex- Ine ; à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (Ineam) ex- Ena, Placide Azandé a réussi son entrée sur la scène politique en 2003 à la faveur de son élection au poste de Conseiller communal lors des élections communales dans la Commune d’Abomey-Calavi sur la liste UBF. Après avoir occupé le poste de 1er adjoint au maire de 2003 à 2011, l’homme est devenu depuis mai 2011 à nos jours, le préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral. Sa nomination au poste de ministre de l’intérieur vient une fois encore prouver sa fidélité au Chef de l’Etat et surtout au regard de ses multiples actions de soutien à la famille des Fcbe.

18Rufin Orou Nan Nansounon
Née  le 14 juin 1968 à Banikoara dans le nord du  Bénin, Rufin Orou Nan Nansounon est marié et père de 05 enfants. Après ses études primaires et secondaires soldé par un baccalauréat série D, il s’est inscrit à l’université d’Abomey Calavi où il a décroché successivement la maîtrise en science économique et gestion des entreprises. Consultant formateur, il est titulaire d’un diplôme d’étude supérieur spéciale (Dess) en gestion des projets et développement local. Il  a bénéficié de plusieurs formations spécifiques en passation de marché au Bénin et à l’étranger. Actuellement il totalise plus de treize(13) années d’expérience en matière de gestion de projet et plus spécifiquement dans le domaine de la passation des marchés publics au niveau de plusieurs projets de développement dont le projet e-Bénin Mca, corridor Abidjan. Avec plusieurs expériences à son actif, il vient de bénéficier une nouvelle fois  de la confiance du Chef de l’Etat, le président YAYI Boni pour s’occuper de l’Agriculture après avoir faire ses preuves au ministère de l’économie maritime.

9Etienne Kossi
Actuel Conseiller à l’Arcep Bénin, Etienne Kossi signe son grand retour dans le gouvernement de Yayi Boni. Pas en tant que ministre des sports, poste qu’il avait occupé en 2009 mais celui de la Communication et de la technologie nouvelle. En août 2010, il a créé son propre parti politique dénommé Congrès pour la Mobilisation des Valeurs Citoyennes (Cmvc), un mois et demi après avoir évincé du   gouvernement. Ancien Conseiller en stratégie et développement des services à Bénin Télécoms Sa, son retour dans le gouvernement Yayi est le signe d’une confiance que le patron de la Marina lui accorde. Certainement que Etienne Kossi a d’autres défis à relever avec Yayi quand on sait que ce département ministériel est moins important. Etienne Kossi est un l’ingénieur des télécommunications et il fut un ancien dirigeant de Postel Sports (Club de football qui n’existe plus).  

13Safiou Idrissou Affo
Le ministre de la jeunesse, des sports et des loisirs (Mjsl) Safiou Idrissou Affo conserve également son fauteuil  ministériel. Administrateur des services financiers, il est originaire de Bassila. Il est en effet maintenu à son poste pour poursuivre les réformes entamées dans le domaine du sport en général et du football en particulier avec en ligne de mire le bras de fer entre lui et la Fédération béninoise de football (Fbf) dirigée par le député Augustin Ahouanvoébla. Il poursuivra donc dans la sérénité la tâche qu’il a entamée et ira au bout de ses réformes. Marié, il dirige le mouvement ‘’la convention ‘’ basée  dans l’Atacora dont le siège se trouve à Djougou. Il a participé activement à l’élection de Yayi Boni en 2011

4Honorine Atikpa
La nouvelle ministre de la Famille est jusqu’à sa nomination Directrice générale de la Loterie nationale du Bénin (Lnb). Honorine Attikpa dirige également  l’Ong  «Dignité féminine». Membre des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), elle n’a de cesse montré  son engagement aux côtés du Chef de l’Etat.

Théophile Worou
Le tout nouveau ministre de l’Environnement connaît son département. Théophile Worou est un cadre du ministère de l’Environnement. Il totalise plus de 12 ans à la tête du cabinet dudit ministère.  Spécialiste des questions environnementales, et très proche du Chef de l’Etat, Il saura conduire avec dextérité ce maroquin dont l’importance est désormais établie.

19Fulbert Géro Amoussouga
Le ministre à la présidence, chargé de la Coordination de la mise en œuvre des politiques des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) et des Objectifs de développement durable (Odd) a vu son portefeuille renforcé. Fulbert Géro Amoussouga devient en plus ses attributions, ministre d’Etat.  Ce fidèle du Chef de l’Etat est Professeur titulaire des Facultés de sciences économiques et de gestion. Ancien doyen de la Faseg de l’Université d’Abomey-Calavi,  il a aussi dirigé la Cellule d’analyse économique de la présidence de la République. Il  est marié et père de deux enfants.

Théophile Robert Yarou
Il reste à la tête du ministère de la Défense. Théophile Robert Yarou bénéficie de la confiance du Chef de l’Etat. Avant de connaître cette promotion, Théophile Robert Yarou était Directeur général du Centre de Formation pour l’Administration Locale (Cefal) ; une structure qui est sous la tutelle du ministère de la Décentralisation. Le ministre de la défense est économiste financier de formation.

20Nadine Dako Tamadaho
La nouvelle ministre de l’emploi des jeunes est juriste de formation.  Précédemment Directrice générale du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), Nadine Dako Tamadaho est une élue consulaire à la Chambre d’industrie et de commerce du Bénin (Ccib). Présidente de l’Ong 'Sauvons l’enfance' elle est aussi Trésorière générale de l’Association pour la promotion du Port de Cotonou. C’est une brave Dame qui  a pour challenge, l’efficacité et le professionnalisme dans une éthique de bonne gouvernance. Femme battante, Nadine Dako Tamadaho a initié des réformes qu’elle a conduites à terme avec rigueur et beaucoup de doigté.

14Alassane Soumanou
Il  a connu une petite promotion. Le Chef du département de l’Enseignement secondaire, Alassane Soumanou Djemba est aussi ministre d’Etat.  Ancien Directeur général de la Société béninoise des manutentions portuaire (Sobemap), il a occupé à trois reprises déjà, la fonction de ministre de l’enseignement secondaire, dans le gouvernement du président Yayi Boni.

 7Véronique Brun Hachémé
La nouvelle ministre de la Décentralisation revient dans sa maison.  Véronique Brun Hachémè précédemment Directrice du Cabinet civil du président de la République a longtemps servi à la tête de la préfecture de Cotonou.  Désignée comme  une très proche du président de la République, elle est membre Front républicain pour une alternative patriotique (Frap), un parti que dirige  le nouveau député, Marcel de Souza.

  8Eléonore Chikani YAYI LADEKAN
Nommée Directrice du Cous, par décision prise en conseil des ministres en sa session ordinaire du mercredi 7 mai 2012, Eléonore Chikani YAYI LADEKAN devient désormais le ministre des enseignements maternel et primaire. Au cours ses trois années de gestion du Centre des œuvres universitaires d’Abomey-Calavi, la D/Cous-AC, Eléonore Ladékan Yayi a mené des activités et initié des réformes innovatrices en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail de la communauté estudiantine notamment l’accompagnement de vingt nouveaux bus par le gouvernement, le renforcement de capacités  des étudiants à travers l’élaboration des projets soutenables, l’organisation régulière des jeux inter-campus, la bancarisation des allocations universitaires, l’effectivité de la rentrée sociale.  Elle a fait du Cous, une institution rayonnante depuis sa prise de fonction en 2012. Eléonore Yayi devra désormais mettre ses expériences et capacités managériales au service du département ministériel dont elle en a la charge.

3Saliou Akadiri
C’est un ancien transfuge du Parti du renouveau démocratique (Prd) qui est fait Chef de la diplomatie béninoise. Saliou Akadiri a rejoint la majorité au pouvoir en novembre 2013. Diplomate de carrière, il est précédemment maire de Pobè.

 

Ibrahim Kombieni
Directeur adjoint de cabinet du ministère des enseignements maternel et primaire, Damé Kokoun Ibrahim Kombieni est désormais le ministre de l’industrie et du commerce dans le quatrième gouvernement de Yayi Boni 2. Les mérites de l’homme ont été reconnus par le Chef de l’Etat qui a bien voulu lui confier ce portefeuille ministériel.

Gustave Dépo Sonon
Il est désormais à la tête du département des Transports.  Celui qui était  ministre chargé des relations avec les institutions (Mcri) est Ingénieur statisticien économiste de formation. Gustave Dépo Sonon, comme c’est de lui qu’il s’agit  était Directeur de la programmation et de la prospective de 2010 à 2014 au ministère des Travaux publics et des transports. Ancien statisticien au ministère de la Santé, il a aussi plusieurs publications à son actif. Marié et père de six (06) enfants, Gustave Dépo Sonon est en né en 1966 à Abomey.

12Paul Hounkpè
L’annonce de son entrée au gouvernement fait partie des surprises que le Dr Yayi Boni avait réservée à la classe politique. Maire de la commune de Bopa, le jeune Paul Hounkpè s’est illustré très attaché aux idéaux du régime en place depuis son élection. Il l’a d’ailleurs démontré lors des dernières élections législatives. Malgré le départ de certains hommes de main du régime en place notamment l’ancien président de l’Assemblée, lui aussi, originaire de Bopa, Paul Hounkpè n’a fait que redoubler d’ardeur pour, au contraire, témoigner de sa bonne foi au Chef de l’Etat. Et voici qui vient de payer. Désormais, ministre de la culture, de l’alphabétisation, de l’artisanat et du tourisme, Paul Hounkpè ne fera qu’élargir la machine des cauris dans sa circonscription électorale à partir des prochaines communales.

Noël Nonfon
Ancien directeur de cabinet du ministre de la culture et directeur général du fonds touristique, Noël Nonfon vient de faire son entrée au gouvernement de Yayi Boni, tout comme seize (16) autres. Ses plusieurs années d’expériences ont permis à cette direction de connaître un grand essor, notamment le démarrage du grand projet de la route des pêches. C’est sans doute ce qui lui a permis de gagner la confiance du Chef de l’Etat. Il a désormais à sa charge un des ministères clés où les défis sont encore plus grands.

M. Spero Mensah

Dr. Spero Mensah est un cadre de la diapora. Près de 30 ans d’expérience dans le management des systemes énergétiques. De par ses compétences, il a occupé de hautes fonctions au sein du puissant Groupe français en matière énergétique, AREVA. Avant de rejoindre AREVA, Dr Mensah a travaillé avec  CAE Electronics où il a apporté son expertise. Le désormais ministre de l’Energie connaît bien le domaine. C’est donc l’homme qu’il faut pour relever le défi énergétique au Bénin. Dr Spero a soutenu sa thèse de Doctorat dans le secteur de l’Energie Nucléaire à l’ Ecole Polytechnique de l’ Université de Montreal, au Canada, en1983.

10Komi Koutché
Economiste financier de formation.  Titulaire d’une Maîtrise en Economie, d’un DESS en Finance et contrôle de gestion (BAC+5) et d’un Master en Microfinance (BAC+5), Komi KOUTCHE a un Doctorat (PHD) en Economie Coopérative, Finance et Développement. Expert en Microfinance, Komi KOUTCHE a dirigé le Fonds National de la Microfinance dont il a d’abord été Directeur des Opérations avant de devenir Directeur Général. Il a coordonné plusieurs projets financés par des partenaires multi et bilatéraux du Bénin intervenant dans le domaine de développement à la base et dans le domaine de la lutte contre la pauvreté par l’inclusion financière. Promu ministre de de la communication puis des finances dans le gouvernement du Docteur Yayi Boni, il est élu député à l’Assemblée nationale 7e législature. Il a préféré abandonner son siège de l’Assemblée nationale pour devenir ministre de d’Etat chargé de l’économie et des finances. II a enseigné aussi dans plusieurs Universités de l’Espace économique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA). Ses mérites lui ont valu d’être élevé au rang d’Officier de l’Ordre de Mérite du Bénin par le Président de la République du Bénin.

21François Adébayo Abiola
Professeur titulaire en médecine et science vétérinaire, François Abiola est un ancien député du Madep. Il a rallié en 2008 la mouvance présidentielle et est désigné dans la foulée ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Positionné sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent, (Fcbe) dans la 21circonscription électorale, il a été élu député pour la troisième fois, en avril dernier, mais ne siégera pas. Le chef de l’Etat lui renouvelle sa confiance en lui accordant le poste de vice premier ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Né le 27 novembre 1950 à Sakété dans le département du plateau, François Abiola a reçu plusieurs distinctions honorifiques.

17

Aboubacar Yaya
Docteur d’Etat en droit privé Aboubacar Yaya est enseignant à l‘université de Parakou.  Il fut coordonnateur du Projet de renforcement des infrastructures administratives et pédagogiques du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il est reconduit par le Chef de l’Etat au poste de ministre de la fonction publique. Aboubacar Yaya est né en 1974 à Parakou.

Yombo Thomas
Né en 1962 à Tamporé, Toukountouna, il est marié et père de 5 enfants. Titulaire d’une maîtrise et d’un Capes dans l’enseignement, il est l’actuel Maire de Toukountouna. Le Chef de l’Etat Yayi Boni vient de placer sa confiance en lui en le nommant ministre de chargé des relations avec les institutions.

Patrick Yérima
Député éphémère, ce natif de Kandi est, on pourrait le dire, né sous une bonne étoile. Membre du Conseil communal de Kandi, Patrick Yérima qui était en même temps le suppléant d’El Hadj Issa Azizou, est devenu maire de la cité des Kandissounon quand l’ancien maire est devenu ambassadeur du Bénin près la Lybie. Patrick Yérrima, cet agent de l’Université de Parakou, dirigeait la mairie de Kandi quand appelle lui a été encore fait. Cette fois-ci, pour rejoindre le parlement à la suite du départ au gouvernement en tant que ministre de l’agriculture de Hadj Issa  Azizou.  Il fait partie des rares ministres de ce  gouvernement, à avoir été maire  et député. Patrick  Yérima s’occupera désormais de l'Economie Maritime.

2Pascal Dossou Togbé
Ce cadre du ministère de la santé, y a passé un bon moment de sa carrière avant de prendre la tête de l’agence nationale de la gratuité de la césarienne. On ne lui connaît pas un parcours politique, mais on sait de Pascal Dossou Togbé qu’il est un cadre chevronné. Sa nomination sonne comme un couronnement de la carrière de ce technicien qui maîtrise la maison qui lui est désormais confiée.  

 

Christine Gbédji
Née  le 29  octobre 1954, Christine Gbédji Viaho a servi au palais de la présidence sous le président Boni Yayi. Militante chevronnée, on l’a beaucoup remarquée aux côtés du président Boni Yayi, surtout lors de ses descentes dans les collines. Femme d’action, elle battu campagne lors des dernières législatives avec le député Edmond Agoua. Même avec un pied plâtré. Christine Gbédji a depuis hier, la charge du secteur de l’hydraulique.

Evelyne da Silva Ahouanto
Inconnue du grand monde, Evelyne da Silva Ahouanto fait partie certainement de cette classe de politiques béninois qui préfèrent mener leurs actions, en l’absence des caméras. Peut-être aussi qu’elle est une de ces personnes proposées au chef de l’Etat et qui ne connaît pas grand-chose du monde politique. C’est avec le temps que les Béninois apprendront à mieux se familiariser avec le visage de la nouvelle garde des sceaux.

Nouvelle équipe gouvernementale de Boni Yayi : Un mauvais départ pour Lionel Zinsou ?

Communales et municipales du 28 juin prochain à Grand-Popo : La tête de liste UN à Agoué en situation d’inéligibilité

Communales ou municipales et locales : la campagne électorale prend fin le vendredi prochain

Grogne des étudiants : Paralysie à nouveau de l’université dès jeudi

Elections communales, municipales et locales : Candide Azannaï décline ses priorités pour la mairie de Cotonou

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Présidentielle 2016 : Golou déjà en campagne selon Jeune Afrique

Assemblée nationale : Adrien Houngbédji veut « préparer la transition démocratique » de 2016

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430106 visites sur le site

Offres d'emploi

En images