Communales ou municipales et locales : la campagne électorale prend fin le vendredi prochain

 

Démarrée le 17 juin dernier, la campagne électorale des communales ou municipales et locales, d’une durée légale de dix jours, prend fin le vendredi prochain. Le scrutin étant prévu pour le 28 juin 2015.

 

Contrairement à la campagne électorale pour les élections législatives dont la durée légale est de quinze jours, celle pour les communales ou municipales et locales se déroule en dix jours. Conformément à l’’article 464 du code électoral la campagne électorale « pour l’élection  des conseillers communaux ou municipaux, …est ouverte à zéro (00) heure le dixième (10ème) jour précédant le scrutin… » et « le cinquième (5e) jour précédant le scrutin » en ce qui concerne l’élection des conseillers de village ou de quartier de ville. Elle est close à la veille du scrutin à minuit.

La campagne électorale ayant été déclarée officiellement ouverte le 17 juin dernier par la Commission électorale nationale autonome (CENA), elle s’achèvera le vendredi prochain, 26 juin 2015. Les élections communales et locales devant se tenir le dimanche 28 juin 2015.

Mais jusqu’à la date d’hier, les candidats aux élections locales n’ont toujours pas connaissance de la liste officielle qui doit être publiée par la CENA. Une situation qui les défavorise dans la mesure où celui qui n’a pas la certitude ou la confirmation de sa candidature, ne saurait s’engager activement dans une campagne électorale.

 

La CENA à pied d’œuvre pour un scrutin meilleur

 

Du coup, les cinq jours prévus par le code électoral pour la campagne des candidats aux locales, ont commencé à s’égrener depuis le 22 juin dernier sans que la plupart de ces derniers n’en soient informés.

Il est vrai que nul n’est censé ignorer la loi. Mais en réalité, peu de candidats aux locales connaissent cette disposition. Ce qui est certain, et dont ils ne peuvent douter, c’est la date du scrutin. Et, que la CENA ait publié la liste officielle ou pas, qu’elle ait lancé la campagne pour les locales ou non, ils sont censés prendre leurs dispositions pour que la victoire soit de leurs côtés au soir du dimanche 28 juin 2015.  

Au total, cette réalité électorale révèle la nécessité de vulgariser davantage le code électoral et de sensibiliser les acteurs, à tous les niveaux, du processus électoral sur les subtilités qu’il renferme.

La CENA, quant à elle, ne devrait plus tarder à démarrer le convoyage des matériels dans les arrondissements sur l’étendue du territoire national ; ceci afin que les élections du dimanche prochain qui, faut-il le souligner, sont des élections couplées, se déroulent dans des conditions acceptables, du moins meilleures que les législatives du 26 avril 2015.

Prince AKOGOU

 

 

Nouvelle équipe gouvernementale de Boni Yayi : Un mauvais départ pour Lionel Zinsou ?

Communales et municipales du 28 juin prochain à Grand-Popo : La tête de liste UN à Agoué en situation d’inéligibilité

Grogne des étudiants : Paralysie à nouveau de l’université dès jeudi

Remaniement ministériel : Un gouvernement de 28 membres, dont 7 femmes

Elections communales, municipales et locales : Candide Azannaï décline ses priorités pour la mairie de Cotonou

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Présidentielle 2016 : Golou déjà en campagne selon Jeune Afrique

Assemblée nationale : Adrien Houngbédji veut « préparer la transition démocratique » de 2016

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430106 visites sur le site

Offres d'emploi

En images