Les membres de l’Eglise du Centre chrétien pour la restauration (CCR) ont décidé d’adorer et de louer Dieu aux fins d’obtenir des grâces de soulagement des peines des mères et des jeunes filles. Le pasteur Débora Nkouka a donné, hier mercredi 24 juin, à Cotonou, le top de ces 5 jours de prières.

 

 

« Femme, pourquoi pleures-tu ? Participe à la 4ème édition de la convention des femmes de foi, du 24 au 28 juin, à Akpakpa, Cotonou, pour sécher tes larmes … » C’est l’exhortation du pasteur Débora Nkouka, de l’Eglise du Centre chrétien pour la restauration (CCR), initiatrice de la convention, à toutes ses sœurs de Cotonou et environs.

Placées sous le thème principal : « Femme, cesse de pleurer », ces séances d’intercession à Dieu, de témoignage d’acte divin de délivrance seront séquencées en différentes communications. Celle, qui a précédé la cérémonie officielle de lancement de la convention, hier mercredi 24 juin, a eu pour sous-thème : « Ton temps est arrivé ». Par différentes images, de témoignage de vie et d’exemples tirés de la Bible, le pasteur Grâce Bekett, venue de Parakou, a montré comment l’amour de Dieu environne toute personne en détresse et qui a foi et confiance en lui. Le premier verset du premier chapitre du livre de Josué a été le socle de son argumentaire. Et puis ces quelques interrogations à toutes les femmes en détresse : « Qui t’as dit que tu ne vas pas te relever, te marier, avoir des enfants ? » Ou, « Oui, tu as commis des erreurs, mais tu n’es pas une erreur. Pourquoi as-tu donc mis une croix sur ta vie ? Pourquoi te condamnes-tu ? Dieu n’a pas fini avec toi … » Ce n’est pas tout, elle a affirmé ce que le créateur fait des femmes en détresse : « Dieu t’a tiré de la poubelle et est en train de te nettoyer. Bientôt, il va te placer dans sa salle d’exposition … »

 

D’autres oratrices

 

Afin que toutes les femmes jouissent des grâces qui vont pleuvoir au cours de la convention, le pasteur Débora Nkouka, soutenue dans son initiative par son époux, le pasteur Julien Nkouka, fondateur de l’Eglise du CCR, a aussi invité les pasteurs Léa Kinanga et Nathalie Yéoshua, respectivement du Sénégal et du Congo-Brazzaville, pour qu’elles partagent, avec leurs sœurs du Bénin, leurs expériences avec le Christ. Une délégation de la Côte d’Ivoire édifiera aussi le peuple de Dieu.

On aurait pu être à la 5ème édition de la convention des femmes de foi, a commenté le pasteur Débora Nkouka. Car, l’initiative a démarré en 2010 avec pour vision d’offrir un cadre de ressourcement spirituel aux femmes afin qu’elle demeure débout au sein du foyer, à l’Eglise et dans la société, en dépit des vicissitudes de la vie. Car, « la femme de foi, c’est elle qui est debout pour impacter en affrontant les situations avec la grâce de Dieu », a indiqué l’initiatrice de la convention.

Vadim QUIRIN

 

Elections communales et municipales du dimanche prochain : Cotonou vote RB-RP

Fin de campagne électorale : Les FCBE de Porto-Novo aux abonnés absents

Ministère de l’Environnement : Théophile Worou imprime ses marques

Campagne électorale à Cotonou le 12è arrondissement séduit par le projet de ville de Léhady Soglo

En tournée dans les 5 arrondissements de Porto-Novo :Adrien Houngbédji appelle les militants pour un carton plein

Les agents en service au Parlement sans salaire depuis trois trimestres : le gouvernement indexé pour non-respect de ses engagements

En prélude à l’opération « campus mort » : Les étudiants empêchent les examens de la FADESP

Déclaration de biens : L’ANLC invite les députés à se conformer

Prise de service au ministère de la Famille : Honorine Attikpa pour des innovations

Drame survenu à Abidjan à la suite des inondations : la compassion de Nicéphore Soglo aux familles des victimes

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

426527 visites sur le site

Offres d'emploi

En images