Comme l’exige la tradition, je te formule mes bons vœux de santé et de succès en ce début d’année 2015. Dans cette première missive de l’année, je te parlerai encore de Liste électorale permanente informatisée (LEPI) et d’élection. Je sais que cela ne te surprend guère, d’autant que tu n’es pas sans savoir que ton pays organisera deux élections majeures au cours de cette année : les communales et locales et les législatives. Mais je t’apprends d’entrée que les sages de la Cour constitutionnelle ont revu à leur guise ce qui relève de l’ordre normal des choses. En effet, vu que l’organisation des communales était en souffrance depuis bientôt deux ans, quoi de plus normal qu’elle précède celle des législatives ? Mais dans sa décision DCC 15-001 du 09 janvier 2015, la première de l’année, la Haute juridiction a primé les législatives sur les communales. Mon frère, considérant que le prochain parlement doit être installé le 16 mai 2015, elle a fixé la date de la tenue des législatives impérativement au 26 avril 2015 et celles des communales impérativement au 31 mai 2015, soit 30 jours après les législatives. Et voilà ! La Cour a parlé et ses décisions, non seulement sont insusceptibles de recours mais également s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités civiles, militaires et juridictionnelles ainsi que le stipule l’article 124 de la Constitution du 11 décembre 1990. Mon frère, j’ai beau lire cette décision de la Cour constitutionnelle dans tous les sens, j’éprouve des difficultés à identifier les raisons qui sous-tendent sa logique de reléguer les communales et locales au second rang. Dans tous les cas, il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts et à prier Dieu pour que ces échéances soient effectivement respectées. Car, on n’est pas totalement sorti de l’auberge et le pire est toujours à craindre. Parce que la Cour constitutionnelle, dans cette même décision, a décidé qu’il sera fait recours à la LEPI controversée de 2011, à défaut de la disponibilité à temps de la LEPI actualisée. Mon frère, touchons du bois pour que cette hypothèse ne se confirme. L’avenir de la démocratie de notre pays en dépend. Sur ce, je te dis à demain.

Ton frère, Lolo.

 

Quand la mafia du passeport se prévaut de souveraineté

La France doit accueillir toute la misère du monde

LETTRE OUVERTE A AYMARD AGUESSIVOGNON A PROPOS DE KOUPAKI

LETTRE OUVERTE A AYMARD AGUESSIVOGNON A PROPOS DE KOUPAKI

MANIFESTE POUR L’EDUCATION A LA PAIX ET AU DEVELOPPEMENT : PAR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX ET INTERCULTUREL

Impossible amnistie pour le Président sortant

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

HOMMAGE A ROSINE SOGLO

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

428733 visites sur le site

Offres d'emploi

En images