Sun Bin a été enlevé en 1991, sur le marché où travaillaient ses parents, vendeurs de légumes, dans la province du Sichuan. Vendu à une famille habitant à des milliers de kilomètres de là, il a été contraint de travailler dès son adolescence - il a notamment occupé un poste d'électricien.

Aujourd'hui de retour à une vie normale, et aussi étonnant que cela puisse paraître, Sun Bin, qui a toujours compris qu'il avait été acheté, ne tient pas à ce que sa famille 'd'accueil' soit poursuivie pour avoir élevé un enfant illégalement, affirmant qu'il n'a pas manqué d'amour tout au long des années passées avec elle. ''Quand j'ai été en âge de quitter la maison, je ne leur ai pas dit que je partais à la recherche de mes vrais parents, je ne voulais pas qu'ils soient furieux', a-t-il encore témoigné, rendant compte de l'inconfortable situation dans laquelle il se trouvait.

 

Du côté de sa famille naturelle, ces retrouvailles, rendues possibles grâce à un test ADN, sonnent comme l'aboutissement d'un épuisant combat. Dès la disparition de son fils, le couple Sun a remué ciel et terre pour le retrouver, placardant des avis de recherche un peu partout et voyageant dans les villes alentours pour obtenir des réponses à leurs questions. En vain.

Détail navrant, la mère de Sun Bin est morte d'un cancer en 2011. 'Elle murmurait constamment le nom de son fils dans les derniers jours de son existence', a révélé son époux. 'Le retrouver aurait été le plus grand bonheur de sa vie.' Ce ne sera malheureusement pas le cas. En revanche, le père et son fils ont eux gagné le droit de recommencer la leur.

 

Quand la mafia du passeport se prévaut de souveraineté

La France doit accueillir toute la misère du monde

LETTRE OUVERTE A AYMARD AGUESSIVOGNON A PROPOS DE KOUPAKI

LETTRE OUVERTE A AYMARD AGUESSIVOGNON A PROPOS DE KOUPAKI

MANIFESTE POUR L’EDUCATION A LA PAIX ET AU DEVELOPPEMENT : PAR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX ET INTERCULTUREL

Impossible amnistie pour le Président sortant

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

Pascal Irénée Koupaki : La preuve que les grands hommes sont de bons têtus

HOMMAGE A ROSINE SOGLO

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

428733 visites sur le site

Offres d'emploi

En images