Animation de la vie artistique et culturelle à Ouidah : Le festival Wétché met les danses traditionnelles sur orbite

 

Louable initiative du groupe de danse 'Les Supers Génies de Ouidah', le Festival Wétché qui se tient du 12 au 14 décembre 2014 se consacre essentiellement à la promotion de nos danses traditionnelles longtemps reléguées au second plan. C’est sous le haut parrainage de Sévérin Adjovi, maire de la ville, que le Musée d’histoire de Ouidah accueille la première édition de cette plateforme d’expressionartistique et culturelle.

 

Par Cir Raoul HOUNGBEDJI

Ouidah, ville chargée d’histoire, vieille enclave des rivalités occidentales pendant la période esclavagiste s’apprête à vivre de grands moments artistiques et culturels. Et ces moments sont offerts par 'Les Supers Génies de Ouidah', un groupe de danse bien connu, pour avoir fait ses preuves aussi bien au Bénin qu’à l’international.

Au nombre des possibilités dévolues par les lois de la République aux communes, figure l’autonomie d’assurer la promotion des valeurs culturelles locales. Il est évident qu’en la matière, le soutien des associations, Organisations non gouvernementales et autres opérateurs s’investissant dans le secteur culturel sera d’une précieuse utilité. Et c’est donc fort de cela que  'les Supers Génies de Ouidah', groupeconstitué de talentueux danseurs qu’on ne présente plus, s’engage à mettre sur orbite nos danses traditionnelles qui malheureusement, faute de tribunes d’expression conséquentes, peinent à retrouver leurs marques et toute leur ferveur comme au temps du royaume de Danxomè.C’est donc une initiative louable des 'Supers Génies' à Ouidah, terre de culture plurielle, destination touristique réputée, qui a par ailleurs bénéficié jusqu’ici de plusieurs initiatives rentrant dans le cadre de l’action culturelle décentralisée. Ainsi, à la suite d’importants évènements culturels tenus dans la cité historique tels que «Ouidah 92», la fête nationale du Vodoun qui a lieu le 10 janvier de chaque année et qui revêt un cachet spécial à Ouidah, le Festival de Kaléta et des Arts Agouda, le Festival international du film de Ouidah - Quintessence -, le Festival de danses 'Agogo', le Festival international de danses traditionnelles 'Wétché', vient apporter sa touche combien nécessaire pour redonner espoir et foi aux 'Gléhxwuénous' au développement de leur ville au moyen de sa grande richesse culturelle. Toute chose qui, par ailleurs, contribuera à booster l’économie locale.

Outre les natifsde Ouidah qui sont fortement conviés à ce creuset de promotion de nos richesses culturelles, les autorités à divers niveaux se manifestent déjà pour soutenir cette démarche qui hisse nos danses traditionnelles sur le piédestal. Et déjà, c’est Sévérin Adjovi, première autorité de la ville de Ouidah qui se positionne comme soutien indéfectible et parrain incontesté de cet événement culturel majeur. Une belle opération pour le maire, surtout quand on sait que le festival vise également à permettre aux autorités locales de mieux connaître les attentes des populations à la base en terme de projet de développement axé sur la culture.

A en croire M. Landry-Médard Hinnou, Délégué général du festival,'Wétché' réunira des groupes de danses de diverses contrées du Bénin et connaîtra également la participation de groupes ou de troupes de danse en provenance de la France et d'autres pays d'Afrique.

Faut-il le rappeler, le Festival international de danses traditionnelles 'Wétché' entend créer un cadre annuel d’animation culturelle, de rencontres, d’échanges et de création artistique, tout en participant à la préservation et la valorisation du patrimoine culturel, historique et artistique de la ville de Ouidah.

La première édition du Festival international de danses traditionnelles 'Wétché' qu’abrite le Musée d’histoire de Ouidah, s’ouvre ce vendredi 12 décembre à 14 h, par le grand carnaval d’ouverture des festivaliers.

 

ACTIVITES DU FESTIVAL 'WETCHE'

 

La programmation de la 1ère édition du festival comprend essentiellement les activités suivantes :

- Un  carnaval des festivaliers à travers la ville,

- Des formations des groupes artistiques et des jeunes animateurs culturels de Ouidah et d’ailleurs,

- Des visites touristiques au profit des festivaliers,

- Des ateliers de formation en danses traditionnelles,

- Des jeux et compétitions diverses axés sur la promotion des danses et rythmes traditionnels,

- Des spectacles de danses.

- La réalisation d’un support audiovisuel de promotion des danses traditionnelles du Bénin à partir des spectacles du festival.

 

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait "kiffer" une 3ème édition

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

428733 visites sur le site

Offres d'emploi

En images