Le CODIAM de Cotonou a servi de cadre samedi dernier au lancement de «Hôtel PLM Aledjo : gloire et déclin du berceau du renouveau démocratique béninois». Un essai co-rédigé par Léonce Gamaï et Romaric Banon. Le lancement de ce livre a été placé sous le parrainage du professeur Honorat Aguessy.

«Hôtel PLM Aledjo : gloire et déclin du berceau du renouveau démocratique  béninois». C’est le titre de l’ouvrage qui vient retracer la place de l’Hôtel PLM Aledjo  dans la conférence des forces vives de la nation. L’œuvre est une réalisation de deux jeunes : Léonce Gamaï et Romaric Banon.  En cette période où le Bénin commémore les 25 ans de la conférence nationale, ces jeunes remettent le centre qui a servi de cadre à ses assises au cœur du débat.  C’est l’état de délabrement très avancé de cet hôtel qui les a amenés à sonner l’alerte afin que cette mémoire de l’histoire nationale ne se perde.

Ce livre revisite l’image de cet hôtel qui, il y a 25 ans, accueillait les plus grandes assises nationales au Bénin.

Satisfecit des aînés

Au lancement  de l’œuvre, les témoignages et interventions de témoins, personnalités universitaires et politiques, ont donné raison aux auteurs, Léonce Gamaï, journaliste chef desk politique au quotidien La Nouvelle Tribune et Romaric Banon, essayiste et formateur en développement personnel. En premier intervenant avant, Fawaz Ayah, le présentateur du livre, Me Robert, grand témoin de l’historique événement dont il a eu la lourde charge d’en coordonner la préparation, n’a pas caché son émerveillement. Après être brièvement revenu sur les circonstances de l’organisation de la conférence, il a dit être ravi de constater que des jeunes continuent de maintenir allumé la flamme et  de raviver l’espoir suscité. «Au cœur de mon incertitude, il y a des jeunes qui surgissent, notamment Gamaï et Banon qui ont décidé de nous interpeller sur l’histoire », a-t-il dit.  A sa  suite, l’honorable Eric Houndété a fait observer que «Hôtel PLM Aledjo : gloire et déclin du berceau du renouveau démocratique  béninois» est «un livre qui nous appelle à nous poser des questions sur comment nous traitons l’héritage historique et politique qui nous est légué». Le député à l’Assemblée nationale souligne la banalisation des symboles de la république évoquée dans l’essai et indique que selon ses sources le PLM Alédjo est sur le point d’être rasé pour voir s’ériger un autre hôtel. «Quel est le sens que nous donnons à notre patrimoine, notre culture ?» interroge-t-il.

Tour à tour, les intervenants ont décerné un satisfecit aux auteurs de ce livre pour leur courage et pour avoir réussi un exploit national.

Par E.Z.

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait "kiffer" une 3ème édition

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430225 visites sur le site

Offres d'emploi

En images