Production discographique : Roll Gnipos célèbre la femme avec «Sibavi»

 

 

Le dimanche 8 mars 2015, la grande famille de la musique béninoise a accueilli la nouvelle production discographique de Roll Gnipos, jeune artiste-chanteur béninois. Au théâtre de verdure du Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou qui a abrité l’événement, l’ambiance était à son comble !

Cir-Raoul HOUNGBEDJI

Les débuts de Roll Gnipos dans le showbiz remontent aux prémices de l’an 2000.Théodore Tognikpo de son vrai nom, alors chorégraphe, faisaitexploser son talentlors des événements culturels dans les collèges et plusieurs grandes scènes musicales. C’est alors qu’il fut repéré en 2004 par Bless Antonio, créateur de la tendance musicale Zékédé, aux côtés de qui le jeune prodige a parcouru le Bénin pendant quatre ans. Une expérience fructueuse qui ne tarda pas à donner de grandes envies au jeune chorégraphe qui nourrissait déjà des ambitions pour la chanson.

 

Les débuts dans la chanson

 Roll Gnipos dominera l’étape de l’ambition musicale pour aboutir en 2010, à la mise sur le marché discographique de son premier album.En décidant de tracer sa propre voie, ce jeune virtuose de la danse et désormais de la chanson également a voulu, dit-il, s’affirmer et se faire un nom dans la musique. Lui dont beaucoup affectionnaient pourtant les talents de chorégraphe. Mais pour le jeune artiste, 'de la danse à la musique, il n’y a qu’un pas, les deux se complètent', confie-t-il. Et d’ajouter que 'déjà à la danse, je sentais cette envie d’aller vers la musique. Mais Dieu a voulu que je débute par la danse, pour aboutir à la musique '. Intitulé 'Qui est pauvre ?', ce premier disque de 8 titres qui ne remplit pas forcément tous les objectifs ne manquera pas pour autant de révéler les nouveaux talents de Roll qui désormais est convaincu de son nouveau choix.

 

«Sibavi», l’album qui célèbre la femme…

En troquant le Zékédé de son mentor avec le rythme musical Elézo de son Mono natal, le jeune artiste affiche d’emblée ses ambitions. 'J’ai voulu faire plaisir aux miens et profiter pour montrer mes vraies identités culturelles', se réjouit Roll Gnipos. Et pour y arriver, le jeune artiste a dû compter sur la touche professionnelle de Fifi Fender et Fagem, deux grandes références en matière d’arrangement au Bénin. Moins prolifique que le précédent, «Sibavi» qui compte 6 galettes musicales rend un hommage mérité à la femme béninoise pour les combats quotidiens qu’elle ne cesse de mener pour le développement harmonieux de notre société.

 

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait "kiffer" une 3ème édition

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430225 visites sur le site

Offres d'emploi

En images