Les Béninois, affirment certaines sources, veulent imiter leurs voisins burkinabè, afin de faire lâcher le pouvoir à leur président. D’aucuns ont commencé à raisonner en termes de ‘’printemps béninois’’, en référence à tous ces ‘’printemps’’ qui, çà et là, ont emporté des régimes qui croyaient se jouer du peuple pour, au final, se retrouver dans le décor. Mais, à voir de près la suite de certains de ces ‘’printemps’’, il est aisé de comprendre que les ‘’printemps’’ politiques, qui surgissent au moment où l’on s’y attend le moins, ne portent pas toujours bonheur aux peuples qui les initient. C’est pourquoi, au Bénin, nous n’irons pas jusqu’à un quelconque ‘’printemps’’. La démocratie, elle-même, se chargera de régler son propre sort, contre toute autre volonté. Pardi !

Doudou

Elections et libéralités

Pari quasiment gagné

Le bon fric

Du train où vont les choses . . . : l’Alliance FCBE serait-elle en perdition ou simplement dépassée ?

Les compteurs prépayés, mais…

Sossouhounto doit être à l’aise

Fini, les interdictions fantaisistes ?

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

MANDELA, UN DESTIN

Facebook

Compteur de visites

25364 visites sur le site

Offres d'emploi

En images