Colloque du RIAO autour du conte : conteurs et scolaires pour jauger l’impact du conte chez les apprenants

Dans le cadre de la 4ème édition des Rencontres internationales des arts de l’oralité (RIAO) qui se tient du 19 au 28 mars 2015, les organisateurs ont initié un colloque et des ateliers de formation, pour échanger sur le conte, mais aussi pour jauger son impact chez les apprenants. Le 23 mars 2015, la salle de conseil du Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou a connu une ambiance particulière, compte tenu de la qualité des panélistes et des échanges.

Cir-Raoul HOUNGBEDJI

«L’importance du conte dans le développement socio-culturel humain et économique au Bénin». C’est le thème du colloque de la quatrième édition des Rencontres internationales des arts de l’oralité (RIAO), qui s’imposent comme un grand rendez-vous du conte.Dans le cadre de ce colloque, les organisateurs ont été amenés à solliciter des panélistes de poigne, afin d’offrir au public des communications et des échanges de qualité.

Le premier panéliste, Magloire Cossou, Inspecteur de l'enseignement de premier degré et rédacteur de manuels scolaires, en proposant une définition du conte a confié qu’il représente « un mode d’expression et un art qui se transmet sous forme de littérature orale ». Ce conseiller pédagogique qui associe le conte à une manifestation de la société traditionnelle, lui reconnaît beaucoup de fonctions susceptibles d’édifier nos apprenants des écoles, collèges et lycées. Pour celui-ci, si le conte africain est lié aux réalités sociales et fait surtout appel aux griots qui sont de véritables conteurs professionnels, il n’en demeure pas moins qu’il est un moyen privilégié d’éducation, un centre d’apprentissage de l’art de la parole qui développe l’esprit de solidarité, provoque l’intérêt et la motivation chez les enfants.

Apollinaire Agbazahou, Inspecteur de l'enseignement secondaire et donc très averti sur les questions liées au monde scolaire, n’a pas marqué totalement son accord pour le sous-thème qui lui était soumis. En effet, celui-ci trouve qu’on ne saurait parler d’introduction du conte dans les programmes scolaires, mais plutôt de réintroduction. Car, en réalité, reconnaît-il, les programmes d’études, notamment au secondaire sont déjà bien achalandés de contes.

Difficultés et approches de solutions

Malgré sa présence dans le système éducatif, les dimensions artistiques et ludiques de ce genre composite que représente le conte sont sacrifiées, à en croire l’Inspecteur de l’enseignement secondaire,du fait de certaines prédispositions nécessaires du conteur qui font défaut chez les enseignants. Il a également pour sa part relevé le mépris remarquable des conteurs béninois dans notre système éducatif car, sur les 7 ouvrages de conte inscrits au programme, on compte un seul qui est écrit par un béninois de la diaspora.

Tous ont convenu de l’importance pour l’école béninoise de s’ouvrir sur les arts et de former ses enseignants à la maîtrise des ficelles du conte théâtralisé. Mais aussi, la descente de temps en temps, des conteurs professionnels dans les classes s’avère un exercice bénéfique pour les apprenants. Par ailleurs, la promotion des conteurs et écrivains spécialistes de conte doit être encouragée à travers la sensibilisation des grands décideurs de notre système éducatif, sans oublier de solliciter l’aide des partenaires techniques et organismes internationaux. A tout ceci, s’ajoutera la création d’un musée de conte dans plusieurs langues, afin d’intéresser les touristes. Pour donc réussir leur pari et faire aboutir leurs desideratas, les conteurs doivent se mettre ensemble et faire du lobbying.

Réorientation et pérennisation

Les deux dernières communications sont relatives aux différentes actions susceptibles de sauvegarder le conte, vu que des séances de conte en Afrique au clair de la lune se font de plus en plus rares. C’est d’abord Claude Balogoun, cinéaste et réalisateur qui a étalé les différentes possibilités qu’offrele conte et qui facilitent sa pérennisation. Après avoir fait état du grand travail de recherche qu’il mène pour pérenniser le conte, celui-ci a démontré qu’on peut choisir, après avoir mené une démarche empirique, d’éditer un livre, de créer un spectacle de conte théâtralisé ou de faire un film à partir de l’histoire d’un conte. Toute chose qui encouragerait la création des circuits de diffusion, le développement de l’industrie du cinéma et du livre et permettrait globalement au conte de contribuer à l’économie nationale. Mais c’est sans compter avec l’intransigeance des gardiens de la tradition très conservateurs,qui ne comprennent pas toujours que c’est en libérant qu’on pérennise l’histoire.

Le dernier panéliste, Espéra Donouvossi, qui a planché sur l’économie culturelle a souligné le manque criard au Bénin de données qui renseignent sur l’apport de la culture en général dans le développement. Pour cet acteur culturel, une démarche scientifique doit être menée pour évaluer le milliard culturel, qui d’ailleurs est triplé à partir de cette année, afin de se convaincre de son efficacité avant d’entrevoir de perpétuer cette aide allouée au monde culturel par l’Etat.

 

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait "kiffer" une 3ème édition

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430108 visites sur le site

Offres d'emploi

En images