Renouvellement du Conseil national de l’ordre des pharmaciens : les élections prévues pour le samedi 27 décembre

 

 

(La Commission électorale ordinale installée hier)

 

A moins d’un nouveau calendrier, dans onze jours exactement, les onze nouveaux membres du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin seront connus à l’issue des scrutins qui se dérouleront, à Cotonou, le week-end, en deux. C’est pour ne pas manquer à ce rendez-vous, qu’hier mardi 16 décembre, le professeur Dorothée Akoko Kindé-Gazard, ministre de la Santé, a procédé à l’installation officielle des membres de la Commission électorale ordinale, devant organiser, conduire et proclamer les résultats des élections.

 

« Les élections, des membres des Conseils centraux, des membres du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin et celles des bureaux correspondants, se dérouleront, le même jour, à Cotonou, soit le samedi 27 décembre 2014, au cours d’une assemblée générale des pharmaciens.

Cette assemblée générale est convoquée par la commission électorale prévue par les dispositions du présent arrêté. »

C’est pour éviter de déroger à cet article 6 de l’arrêté référencé n°0689/MS/DC/SGM/CTJ/DPMED/DA/SA portant modalités d’organisation des élections relatives au renouvellement des Conseils centraux et du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin du mardi 9 décembre 2014, qu’hier mardi 16 décembre, dans l’enceinte du ministère de la Santé, l’autorité de tutelle a lancé le processus des scrutins par l’installation officielle des huit membres de la Commission électorale ordinale (CEO).

Cette Commission, selon le professeur Dorothée Akoko Kindé-Gazard, ministre de la Santé, est le seul creuset légal, au regard du texte sus-indiqué, à même d’organiser les élections. Pour ce faire, a-t-elle informé, en citant l’article 7 de l’arrêté portant organisation des élections, la CEO a pour mission d’ « établir, valider et afficher la liste des électeurs (…) ; de réceptionner et valider les dossiers de candidature (…) ; organiser le scrutin ; proclamer les résultats des élections le même jour du scrutin ; transmettre les résultats du scrutin au ministre de la Santé avec ampliation au Bureau du Conseil national de l’ordre des pharmaciens sortant ».

 « La tâche est importante et délicate (…) Mais cette mission qui nous est confiée sera accomplie », s’est engagé docteur Prosper Ahlonsou, promoteur de la pharmacie Zongo, ancien président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin, à qui est revenu la charge de conduire les travaux au sein de la CEO. Et pour montrer la bonne foi de son équipe, il a exhorté tous les pharmaciens du pays, à vulgariser l’arrêté et à se bousculer pour postuler aux différents postes à pourvoir. « Je lance un appel pour que les candidatures soient déposées dans les délais prescrits au siège de la CEO sis à la Direction de la pharmacie du médicament et des explorations diagnostiques (DPMED) », a, entre autres, souhaité le président de la CEO.

Pour rappel, conformément à l’alinéa 5 de l’article 87 de l’ordonnance 73-38 du 21 avril 1973 portant création et organisation des ordres nationaux des médecins, des pharmaciens, des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes, « la durée du mandat des membres élus du Conseil national de l’ordre est de quatre (04) ans ». Autrement dit, ceux qui ont été installés le 17 janvier 2011 s’apprêtent déjà à passer le témoin, le 16 janvier 2015, au plus tard.

Un processus que doit conduire le ministère de la Santé au regard de l’article 94 de l’ordonnance ci-dessus évoquée : « des arrêtés du ministre de la Santé publique fixent les modalités et les dates d’élection et de nomination des différents Conseils de l’ordre des pharmaciens sur proposition du Conseil national de l’ordre des pharmaciens ».

Par Vadim QUIRIN

 

Encadré 1

Des dates à retenir

9 décembre 2014 : signature de l’arrêté ministériel portant modalité d’organisation des élections ;

16 décembre 2014 : Installation officielle des membres de la Commission électorale ordinale ;

Du 15 au 19 décembre : Inscription sur la liste électorale et dépôt des actes de candidature ;

22 décembre 2014 : Affichage de la liste électorale ;

27 décembre 2014 : Assemblée générale suivie d’élection puis proclamation des résultats ;

3 janvier 2015 (au plus tard) : Transmission au ministre de la Santé de la liste des candidats élus ;

9 janvier 2015 (au plus tard) : Installation officielle des nouveaux membres du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin ;

16 janvier 2015 (au plus tard) : Prise de fonction des nouveaux membres.

V.Q.

 

Encadré 2

Les enjeux d’une élection

« Mon souhait est que le Conseil national de l’ordre des pharmaciens demeurent une boussole pour les autres ordres du secteur sanitaire », a exprimé le ministre de la Santé comme objectif à atteindre au terme du processus électoral dont elle a donné le top hier. Ainsi, redorer le blason au sein du Conseil national de l’ordre des pharmaciens est le premier enjeu de ces élections. Le deuxième enjeu, est le retour de la paix au sein de cette famille des pharmaciens. En guise d’illustration, pour ces élections, les membres du bureau du Conseil national de l’ordre des pharmaciens sortants pratiquent la politique de la chaise vide. Ils n’ont pas répondu à l’invitation du ministre de la Santé à l’amendement et à l’adoption du projet d’arrêté qu’ils lui ont soumis. En outre, hier, à la séance d’installation des membres de la Commission électorale ordinale, ils n’ont pas envoyé le nom de leur représentant et n’ont pas répondu présents à la cérémonie d’installation. Il faut faire table rase de ces querelles de clocher, pense le ministre de la Santé, pour travailler afin d’éviter aux Béninois de ne plus se retrouver au service des dialyses et de ne plus consommer les faux médicaments. Egalement, il faut œuvrer ensemble, pour dénicher et punir les pharmacies illégalement installées et aider les jeunes pharmaciens à s’installer.

V.Q.

Nouvelle équipe gouvernementale de Boni Yayi : Un mauvais départ pour Lionel Zinsou ?

Communales et municipales du 28 juin prochain à Grand-Popo : La tête de liste UN à Agoué en situation d’inéligibilité

Communales ou municipales et locales : la campagne électorale prend fin le vendredi prochain

Grogne des étudiants : Paralysie à nouveau de l’université dès jeudi

Remaniement ministériel : Un gouvernement de 28 membres, dont 7 femmes

Elections communales, municipales et locales : Candide Azannaï décline ses priorités pour la mairie de Cotonou

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Communales ou municipales 2015 : Quelles chances pour Candide Azannaï ?

Présidentielle 2016 : Golou déjà en campagne selon Jeune Afrique

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

430108 visites sur le site

Offres d'emploi

En images