« Et si la FLASH n’existait pas ? » du Prof. Adrien Huannou : Une œuvre d’intérêt hautement historique


 

« Et si la FLASH n’existait pas ? » Ainsi s’intitule le nouvel ouvrage du professeur titulaire émérite, Adrien Huannou, dont le lancement s’est déroulé vendredi dernier dans un amphithéâtre de la  Faculté des lettres, arts et sciences humaines (FLASH) de l’université d’Abomey-Calavi. Littéraire bon teint et académicien, l’auteur, par cette production, vient combler un vide en termes d’informations historiques sur une faculté qui a formé de nombreux cadres et personnalités de notre pays. L’ouvrage, en lui-même, se veut une réponse à ceux qui estiment que la FLASH n’a pas sa raison d’être.

Vendredi dernier, l’occasion a été donnée au monde scientifique littéraire de l’université d’Abomey-Calavi de célébrer un livre et un homme. En effet, le professeur titulaire de lettres, Adrien Huannou, lançait son ouvrage titré « Et si la FLASH n’existait pas ? ».

Chargé de présenter ledit ouvrage, le professeur Jean-Marc Aurel Afoutou a préféré emmener l’assistance dans une généralité sur le livre et son importance. Ainsi, pour lui, tout livre est source d’information, de savoir, de plaisir ; il permet de se former et de regarder le monde autrement. Le livre est au service de toutes les intelligences. Ensuite, le professeur Afoutou a précisé que l’auteur de l’ouvrage a fait son entrée à la FLASH depuis 1971, au département d’études littéraires et linguistiques (DELL). Il a fait valoir ses droits à la retraite en 2012, après avoir écrit plusieurs ouvrages dont « La littérature béninoise de langue française », « Le roman féminin en Afrique de l’ouest »… Sept chapitres composent l’ouvrage et portent respectivement sur le temps des premiers bâtisseurs, quelques temps forts de la vie scientifique de la FLASH, la FLASH pendant la période révolutionnaire, la FLASH et la coopération internationale, l’école pluridisciplinaire…

 

Pour rendre hommage à Edouard Adjadohoun

 

Pour Jean Pliya, recteur honoraire de l’université d’Abomey-Calavi, tout étant émérite, Adrien Huannou continue de mériter. L’ouvrage est une brillante restitution de l’historique de la FLASH ; c’est une reconstitution de cette grande institution universitaire, a-t-il souligné avant d’affirmer : « grâce à vous, la FLASH n’aura pas la durée d’un flash. Elle existera et subsistera dans les mémoires ». Jean Pliya a aussi invité les autres facultés à suivre l’exemple d’Adrien Huannou. Des propos renchéris par Norbert Hounkonnou, président de l’Académie des Lettres qui salue « l’audace » de l’auteur. « Ecrire sur la FLASH, c’est s’écrire ; c’est écrire ses contemporains », a-t-il déclaré avant de poursuivre que l’Académie est fière de cette démarche. Ascension Poyanho et Christophe S. Houssou, doyens honoraires de la FLASH sont allés dans le même sens que leurs prédécesseurs.

Adrien Huannou, pour sa part, a remercié les uns et les autres pour leurs soutiens. Il a ensuite expliqué que l’ouvrage aurait pu avoir comme titre « Il était une fois la FLASH ». Mais « Et si la FLASH n’existait pas ? » a été retenu parce qu’il répond à l’objectif visé : celui de ne pas être trop sérieux, trop scientifique. Ce livre est édité pour rendre hommage à Edouard Adjadohoun, premier recteur de l’université d’Abomey-Calavi, a révélé l’auteur qui a justifié également le choix de la photo de couverture de l’ouvrage. Une photo de la devanture de la FAST connue sous le nom de « Herbier national », renvoyant à la personne d’Edouard Adjadohoun.

Prince AKOGOU 

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait "kiffer" une 3ème édition

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

428733 visites sur le site

Offres d'emploi

En images