Spectacles live à Cotonou Le Festin vocal fait

Les mélomanes de Cotonou ont eu droit à des spectacles live de qualité. Du 12 au 16 Mai 2015, la 3ème édition du Festival international des voix de femmes du Bénin, encore appelé « Festin Vocal » organisé parl’Association ’’Musique, arts et culture’’, (Mac) a livré des sonorités live assurées par de jeunes artistes béninoises et africaines, qui ont étalé toute la mesure de leurs talents.

Cir –Raoul HOUNGBEDJI

Après deux éditions ayant balisé le terrain et planté le décor proprement dit, le Festival international des voix de femmes goupillé des mains de maître par Serge Ologoudou, journaliste à la radio nationale, et Président de l’Association ’’Musique, arts et culture’’, (Mac)a convaincu le public, de la nécessité pour le Bénin d’abriter un tel événement.

Tout a commencéle mardi 12 mai, par une cérémonie d’ouverture, à l’Institut Français de Cotonou, où Blaise Tchétchao, Directeur du Fonds d’Aide à la Culture (FAC), institution étatique ayant financé cette noble initiative, a salué la démarche de Serge Ologoudou qui vise à mettre les artistes femmes sur le devant de la scène.

Après la riche communication sur le thème : « Les femmes et les instruments de musique traditionnelle » animée par Marcel Padey, musicologue de son état, ce fut le tour de MeschacAdjaho, artiste multidimensionnel, d’animer un atelier de formation en techniques vocales et qui a connu, aux dires de Serge Ologoudou, la participation de plusieurs jeunes artistes femmes.

De jeunes artistes pour des concerts de qualité

Deux concerts live inscrits au programmede la 3ème édition du « Festin Vocal », et qui font office de restitution des acquis engrangés au cours des différentes activités,ont réussi à mobiliser le public de Cotonou. C’est d’abord « Yes Papa », à quelques encablures de l’Etoile Rouge, qui a accueilli dans la soirée du vendredi 15 mai, le premier spectacle aux allures de show case. Devenu quasiment une escale incontournable dans la diffusion de la musique au Bénin, ce 'petit coin show' qui ne vit que pour le spectacle live, a vibré aux sonorités de plusieurs jeunes artistes femmes non moins talentueuses. On retiendra Koudy, jeune espoir de la musique béninoise, Chokki, comédienne-chanteuse ivoirienne adoptée par le Bénin, YonYêrêkou, une griottebariba originaire de Nikki, DjennyDjella, la fine fleur de la musique togolaise, et surtout une Anna Tèko des grands soirs qui a étalé tout son art.

Le samedi, sur la grande scène de l’Institut Français de Cotonou, Faty, dont le fameux « Totché » est catalogué comme le deuxième hymne du Bénin, fredonné par tous : grands et petits, a confirmé tout le bien qui se disait d’elle, au moyen d’un mini-concert. Shama Bongo, la bruxelloise d’origine congolaise n’était pas du reste, elle qui a su décrocher les applaudissements nourris du public cotonois que l’on sait difficile et très sélectif. Mais aussi et surtout, Adukè, venue tout droit du Nigeria, emmenée par le jeune passionné de la Culture Espéra Donouvossi, Project manager à Mokolo. Avec sa musique, qu’on qualifierait d’afro néo soul, cette figure montante de la musique nigériane aura été sans doute, l’une des révélations les plus marquantes de cette 3ème édition du « Festin Vocal » qui promet d’offrir à mieux voir à la prochaine édition. Mission accomplie donc pour l’Association ’’Musique, arts et culture’’ de Serge Ologougou.

4ème édition de la convention des femmes de foi : 5 jours pour sécher les larmes de la gent féminine

Production discographique : Ambiance festive autour de la "Bonne arrivée" de Tina Sèglé

Passation de charges au ministère de la Culture : Paul Hounkpé promet de maintenir le cap

« Aagan » d’Abdel Hakim Lalèyè : un voyage initiatique sur le culte « Egungun »

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Pour un nouvel envol du théâtre béninois : Le nouveau Conseil d’administration du Fitheb installé

Lu pour vous : Le prêtre, grandeur et petitesse : un véritable panorama sur la vie du prêtre catholique !

Décès de Jean Pliya :L’arbre fétiche est tombé

34ème anniversaire de décès de Bob Marley : l’ensemble culturel et artistique des étudiants rend hommage à l’homme à l’université d’Abomey-Calavi

Littérature béninoise : «Omon-mi » d’Ousmane Alédji : un cri de cœur en faveur des enfants sorciers

VOIR TOUS LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Facebook

Compteur de visites

428733 visites sur le site

Offres d'emploi

En images